Temoignage – Sarah et Arthur, engage·es au sein d’ Alternatives Territoriales

Temoignage – Sarah et Arthur, engage·es au sein d’ Alternatives Territoriales

Sarah et Arthur, 24 ans sont engage·e·s dans la campagne Alternatives Territoriales dans la ville de Dijon depuis l’ete 2018. Voici leur temoignage, realise le 30 mars 2019.

Alternatiba : Pourquoi vous etes-vous engages dans la campagne Alternatives Territoriales a la base et comment avez-vous entendu amener une telle campagne ?

Arthur : C’est grace a Notre le clip de Partager c’est Sympa, sortie en mai 2018 : on l’a l’ensemble de regardee et on fut une simple dizaine a s’inscrire sur le website via le formulaire dans la video… Edwige a recupere tout le mailing d’adresses et a propose qu’on fasse votre apero afin que l’on reflechisse ensemble a ce que l’on avait le desir d’effectuer. Elle connaissait Alternatiba et a pu nous parler quelque peu de l’association. Au debut, pendant l’ete c’etait des aperos d’une dizaine d’individus, ainsi, a partir de la rentree on s’est attaque a ce que l’on allait faire et on a commence a elaborer notre strategie. On s’est aussi penches sur le plan climat [Plan climat-air-energie territorial-PCAET].

Est votre qu’il y avait d’autres gens que vous connaissiez a ce moment-la ?

Sarah : Non on ne connaissait personne d’autre, ainsi, personne ne se connaissait. On reste tous venus via le clip de Partager c’est Sympa. Depuis des gens qui sont venus aux reunions initiales et qui ne semblent plus venus au fur et a mesure, tandis que de nouvelles personnes rejoignaient le groupe. Cette video reste geniale : elle propose une maniere de s’engager de suite, sans probli?me en devoilant votre objectif precis, local, sur le court/moyen terme.

Arthur : Et puis on voit eu les marches concernant le climat qui nous ont fait connaitre davantage. Lorsque l’on a fait des journees grand public avec 30/40 participants pour faire du brainstorming, il y avait toujours des gens qui voulaient nous rejoindre. (more…)

Continue ReadingTemoignage – Sarah et Arthur, engage·es au sein d’ Alternatives Territoriales